Fédération Front National Finistère

Au nom du Peuple !

Communiqué de Presse de Marine Le Pen

Du 11 avril 2017


Incendie du campement de Grande Synthe : le laxisme migratoire doit cesser


L’incendie géant du campement de migrants de Grande-Synthe, causé par des bagarres entre migrants, est le signe du grand chaos migratoire qui bouscule notre pays depuis des années. Un an seulement après son ouverture dans sa forme actuelle, au prix de plusieurs millions d’euros, le campement est parti en fumée.

Le laxisme migratoire crée du trouble, de la violence, du danger pour les migrants eux-mêmes et pour les services de secours et les forces de l’ordre. Ce laxisme laisse le champ libre à des mafias étrangères qui se reconstituent sur notre sol : ainsi le camp de Grande-Synthe était réputé être tenu par des passeurs kurdes irakiens.

Ce chaos doit cesser. L’ensemble des campements de migrants seront démantelés après mon élection si les Français m’élisent à la tête de l’Etat. Les clandestins et les déboutés du droit d’asile seront reconduits à la frontière. Les demandes d’asile ne seront plus étudiées en France, mais dans nos consulats et nos ambassades dans les pays d’origine ou à leurs limites. Nous réduirons drastiquement l’asile. Nos frontières nationales seront immédiatement rétablies.

Pour l’heure, nous veillerons à ce que les migrants du campement de Grande-Synthe ne soient pas relocalisés dans des communes françaises comme ce fut déjà massivement le cas ces dernières années.


Communiqué de Presse de Marine Le Pen

Du 10 avril 2017


Comme Charles de Gaulle, François Mitterrand, ou encore de nos jours Henri Guaino, Jean-Pierre Chevènement, ou Nicolas Dupont-Aignan, je considère que la France et la République étaient à Londres pendant l’occupation, et que le régime de Vichy n’était pas la France. C’est une position qui a toujours été défendue par le chef de l’Etat, avant que Jacques Chirac et surtout François Hollande, à tort, ne reviennent dessus.
Cette position fait suite à l’ordonnance du 9 août 1944 qui a frappé d’inexistence juridique le régime de Vichy, régime collaborateur et illégal.
Elle n’exonère en rien la responsabilité effective et personnelle des Français qui ont participé à l’ignoble rafle du Vel d’Hiv et à toutes les atrocités commises pendant cette période.
L’instrumentalisation politique à laquelle se livrent aujourd’hui quelques personnalités politiques est indigne. En particulier celle des prétendus gaullistes qui salissent ainsi la mémoire et l’oeuvre du Général de Gaulle.